Livraison standard offerte à partir de 150€ d'achats en France - Livraison dans toute l'Europe

Champagne Deutz Brut classic

champagne deutz
deutz brut classique
DEUTT
deutz1

Champagne Deutz - Brut Classic en étui

Promotion -10%

Le champagne le plus éclectique de la gamme ! À la dégustation, il dévoile un nez expressif : douces notes florales soutenues par des arômes de pain grillé, de pâte d'amande et de fruits mûrs. Sa texture soyeuse témoigne du bel équilibre entre les trois cépages champenois, la fraîcheur du chardonnay, le fruité du pinot noir et la touche de vinosité du pinot meunier.

44,95 49,95

deutz 6 bouteilles
champagnes deutz par 12

Deutz Brut Classic, une cuvée incontournable dans l'univers Champagne


Deutz brut classic fait partie de ces champagnes qui sont devenus au fil des années une cuvée indispensable pour tout amateur de champagne qui se respecte. Il séduit chaque jour de nouveaux dégustateurs qui l'apprécient pour son caractère et sa finesse. Et il est incontestablement le digne ambassadeur de la maison Deutz.

Son succès réside avant tout dans son équilibre remarquable grâce à son assemblage maitrisé des trois cépages, à proportion égale, issus des meilleurs terroirs champenois.

Le pinot noir est ici apprécié pour sa gourmandise et pour le caractère qu'il apporte. Le chardonnay nous séduit pour sa finesse et sa fraicheur, et enfin le pinot meunier qui apporte tout le fruité et la rondeur à ce beau champagne d'artisan. Le champagne quasi parfait, a-t-on envi de dire.

C'est bien simple, chez vinalia, on ne se lasse jamais de ce champagne et dieu sait que nous l'avons gouté à de maintes reprises.


L'élaboration du champagne Deutz Brut Classic

Le terroir

Le champagne Deutz Brut Classic est issu des meilleurs crus de la vallée de la Marne et de la Côte des Blancs. La qualité et la variété des raisins est une condition indispensable pour le maître de cave. Ceux qui entrent dans sa composition sont tous récoltés sur des parcelles de premiers et grands crus du vignoble champenois. Au total, ce sont plus de 30 crus différents qui entrent dans l'assemblage du Champagne Deutz.

Le travail en cave

L'élaboration du champagne Deutz est réalisée par l'un des plus talentueux œnologue et maître de cave de sa génération, en la personne de Michel Davesne. Il élabore les champagnes Deutz depuis 2003.

Une fois les vendanges finies, l'étape de vinification commence. La macération des raisins s'effectue suite au pressurage et la fermentation alcoolique commence. Le maître de cave procède ensuite à l'assemblage des vins blancs pour trouver le meilleur équilibre entre les différents cépages et les crus. Ce travail est très minutieux. Aussi, chaque jour, Michel Davesne goûte inlassablement les différentes combinaisons de cépages jusqu'à fixer ses assemblages pour créer des grands vins.

Les vins sont alors mis en bouteille et on y ajoute la liqueur de tirage, qui va permettre de déclencher la fameuse prise de mousse. Les champagnes restent en cave en moyenne 3 à 4 ans même si certains vins de réserve qui entrent dans la composition de la cuvée Deutz brut classic, ont plus de 10 ans de vieillissement en cave. Le vin de réserve est celui qui va avoir le privilège de vieillir plus longtemps grâce à la maturité des raisins récoltés sur les grands millésimes.

Le résultat

Le Deutz brut classic était connu autrefois pour être un champagne très vineux, où la matière et la structure du champagne étaient mis en avant, avec une forte proportion de vins de réserve qui entraient dans son assemblage.

Aujourd'hui, le style du champagne Deutz Brut a quelque peu changé. Le maître de cave ne fait appel que modérément à des vins de réserve (20% à 40%). Il va rechercher la finesse et le plaisir avant tout dans un champagne résolument moderne. Sa dominante des deux pinots (Noir et Meunier) apporte une large panoplie fruitée au champagne. Les arômes de fruits vont des fruits rouges très présents, des agrumes, des fruits blancs tels que la poire et la pomme mûres, aux fleurs blanches (fleur d'aubépine) et à la pâte d'amande.

Les 30% de chardonnay qui entrent dans sa composition apporte une empreinte faîte de fraîche acidité et de finesse, et complètent divinement l'assemblage.

Le Deutz brut classic s'impose comme un champagne d'apéritif idéal, pour son bouquet fruité, et son style aérien et équilibré. Rien de tel pour réveiller les papilles et ouvrir l'appétit.


chardonnay deutz
cave deutz

L'histoire de la maison Deutz

Deutz est une maison qui a été créé en 1848 sur l'AOC Champagne à Aÿ, par William Deutz et Pierre-Hubert Geldermann, deux négociants originaires d'Aix-la-Chapelle et amoureux des vignobles champenois.

Fidèle au style de la maison Deutz qui cherche la richesse et la qualité de ses champagnes dans la variété de son assemblage, les dirigeants successifs ont peu à peu acquis de nouvelles parcelles de vigne sur les meilleurs crus de la Champagne. C'est grâce à cela que la maison Deutz est aujourd'hui propriétaire d'une cinquantaine d'hectares de vignes, ce qui assure une partie significative de l'approvisionnement (170 ha au total) pour élaborer ses cuvées.

La maison est restée dans le giron familial jusqu'en 1993, puis a été reprise par la famille Rouzaud (également propriétaire de la maison Roederer), qui a conservé l'esprit original de la maison Deutz. Le président de la maison Deutz, Fabrice Rosset a la volonté de produire le plus beau des fruits pour le meilleur champagne, millésime après millésime.

Vous aider à choisir le meilleur champagne

Nous sommes heureux de vous proposer notre sélection de champagnes, tous dégustés et validés par notre équipe. Nous avons un large choix de champagnes issus de vigneron et de grandes maisons, en petite taille, format normal ou en format magnum. Ils s'adapteront à tous vos évènements.

Pour que vous fassiez le bon choix, nous vous donnons toutes les informations utiles pour bien choisir votre champagne : vin de champagne d'apéritif aux fines bulles comme le Champagne Deutz Brut Classic, champagne de cocktail, champagne gastronomique, pour accompagner les fruits de mer, brut rosé pour les desserts, blanc de blancs... vous êtes sûr de trouver la bouteille idéale.

L'appellation champenoise

La Champagne se divise en 4 aires d'appellations :

La Montagne de Reims bénéficie d'une exposition majoritaire au sud, et possède des sols de craie. Le cépage le plus représenté est le pinot noir. Les champagnes issus de la Montagne de Reims sont réputés pour leur puissance et leur élégance.

La vallée de la Marne dont les sols sont principalement constitués d'argile et de calcaire, à tendance marneuse. Le cépage majoritaire y est le Meunier, et les champagnes qui y sont produits révèlent de la souplesse et des parfums fruités (fruits blancs, fruits exotiques, fruits secs...).

La Côte des Blancs, où seul le cépage Chardonnay y est cultivé sur des sols de craie. Les champagnes qui y sont produits se distinguent par leur finesse, leur vivacité, leur minéralité, leur élégance et leurs arômes subtils.

La côte des Bars, situé dans le département l'Aube, se caractérise par des sols à tendance marneux et par la culture majoritaire du cépage pinot noir. Les champagnes qui y sont produits font ressortir de la rondeur et des arômes complexes.

La classification

Les terroirs champenois sont classés en 3 catégories, selon la qualité des raisins qui y sont produits :

Les Grands crus, cette classification est la plus prestigieuse et elle a été attribué à 17 villages. Parmi les plus prestigieux d'entre eux, on peut citer Le Mesnil sur Oger, Cramant Oger, Ay ou encore Verzenay. Il s'agit des meilleurs coteaux qui bénéficient de sols riches et d'une exposition au soleil optimale.

Les Premiers crus, 44 villages viticoles se partagent cette distinction. Les raisins doivent être exclusivement issus de ces villages pour qu'un champagne soit classé en Premier cru.

Autres crus, tous les autres villages de l'appellation Champagne.

La Maison Deutz s'approvisionne uniquement en premiers et grand-cru ; pour l'élaboration de ses champagnes dont le Champagne Deutz Brut Classic.

L'élaboration des vins effervescents : la méthode champenoise

Après la macération carbonique des jus intervient la première fermentation, dite alcoolique qui transforme les sucres du raisin en alcool. C'est le même processus que pour n'importe quel vin tranquille en cuves. Une fermentation malolactique est parfois pratiqué. Celle-ci permet de réduire l'acidité des vins, mais certaines maisons évitent ce processus pour proposer davantage de vivacité au vin.

L'étape d'assemblage intervient en général 4 mois après l'élevage du vin en cuve (et parfois en fût). Il consiste à mélanger des vins de différents cépages, de différents terroirs et de différents millésimes pour obtenir le style de vin que le vigneron souhaite proposer.

Vient ensuite l'expulsion de l'acide tartrique obtenue par une technique de refroidissement. Cette étape est nécessaire, car l'acide tartrique provoque une prise de mousse supplémentaire au moment du débouchage de la bouteille et donc une perte de vin significative.

La deuxième fermentation en bouteille intervient alors avec l'ajout d'une liqueur de tirage (composée de levures et de sucres). Cet ajout est décisif puisque c'est lui qui va déclencher la prise de mousse du vin. Les vins tranquilles vont se transformer en vins mousseux. Durant cette seconde fermentation, une formation d'importantes lies (partie solide) intervient, d'où une autre étape cruciale qui est le remuage. Les bouteilles sont mises sur des pupitres, à l'horizontale et légèrement inclinés, tête de la bouteille vers le bas. Le vigneron procède alors au remuage qui consiste à tourner les bouteilles d'un geste sec d'un quart de tour, afin de décoller les lies des parois de la bouteille et les précipiter vers le goulot. Ce processus dure environ deux mois pour que toutes les lies se retrouvent regroupées dans le goulot de la bouteille. Aujourd'hui, les grandes maisons ont automatisé ce processus avec des machines, mais les petits vignerons continuent à faire le remuage manuellement.

L'étape suivante est le dégorgement qui consiste à expulser ce dépôt de lies hors de la bouteille. Le goulot de celle-ci est alors plongé dans un bain de saumure à -25 °C pour emprisonner les lies sous une forme solide. Le dépôt est ainsi expulsé à l'ouverture de la bouteille sous l'effet de la pression lié au gaz. Les quelques centilitres ainsi perdus sont remplacés par un mélange de vieux vin et de sucre, appelé liqueur d'expédition : c'est l'étape du dosage. La quantité de sucre présente dans la liqueur va déterminer le style de champagne.

À noter que cette méthode traditionnelle est appliquée de la même façon pour le vin pétillant telle que le Cava, la blanquette de Limoux ou le Crémant de Loire, Crémant d'Alsace, le Crémant de Bourgogne et la plupart des crémants français.

Le dosage des champagnes

Les champagnes se caractérisent enfin par leur teneur en sucre au moment de l'ajout de la liqueur d'expédition.

Les champagnes Brut nature n'ont aucun dosage en sucre et doivent contenir mois de 3g/litre de sucre résiduel.

Les champagnes Extra-brut, ne peuvent intégrer que 1 à 6 grammes de sucre. Pour info, c'est la Maison Laurent Perrier qui a été la première à commercialiser ce type de champagne en 1981. C'est un type de champagne très demandé aujourd'hui.

Les champagnes Brut, les plus répandus aujourd'hui, à l'image du champagne Deutz Brut Classic, ne doivent pas ajouter plus de 12 g de sucre par litre. Pour la petite histoire, ce type de champagne brut fut élaboré en 1876 pour satisfaire la clientèle anglaise. Avant cette date, le champagne n'était connu et apprécié que dans son style demi-sec.

Les autres types de champagne sont bien moins représentés, car ils ne correspondent plus aux critères de goût de notre époque, il s'agit de l'Extra sec (ou Extra dry) : entre 12 et 17 g/l, le Sec (ou Dry) : entre 17 et 32 g/l, le Demi-sec : entre 32 et 50 g/l et enfin, le Doux : plus de 50 g/l.


Histoire du Champagne, des origines ancestrales

La première trace de vignes en Champagne remonterait à l'époque gallo-romaine, comme l'attestent des vases et des coupes retrouvés lors de fouilles archéologiques. Mais ce sont les ecclésiastes qui ont véritablement développé la culture de la vigne durant le Moyen-Âge, à partir du VIIᵉ siècle après JC. L'abbaye d'Hautvillers, où résidera un certain Dom Pérignon, est l'un des premiers lieux où l'on vinifiera les vins de champagne. Le vin produit était notamment bu lors de l'eucharistie.

Il y a plusieurs versions concernant la naissance du champagne en tant que vin effervescent.

La première origine du champagne remonterait à la création de la bouteille résistante en verre en 1632 par les Anglais qui découvrent parallèlement le bouchon en liège. À cette même époque, les Hollandais développent le sulfitage en barrique qui marque un tournant dans la capacité de conservation des vins. La mise en bouteille associé au processus de tirage (ajout de liqueur dans le vin) participe alors à l'origine de l'effervescence des champagnes.

Vers 1660, la mise en bouteille des vins de champagne se généralise. Alors que les vignerons champenois ne sont pas convaincus par la prise de mousse de leurs vins, ce sont les Anglais qui trouvent des qualités à ce nouveau vin, ils ajoutent alors du sucre de canne importé de leurs colonies des Caraïbes pour développer la prise de mousse et augmenter le degré d'alcool.

Mais le véritable créateur du Champagne dans sa méthode la plus aboutie est Dom Pérignon, un moine de l'abbaye bénédictine d'Hautvillers. En 1637, il est le premier à pratiquer l'assemblage des raisins de différents crus et cépages. Il améliore ainsi significativement la qualité des vins effervescents. On attribue également à Dom Pérignon l'utilisation de bouteilles en verre plus épaisses, qui résistent mieux à la pression. Les premières caves voient le jour.

vendange

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,